Où se débarrasser des pneus usagés ?

Sommaire

Nombreux sont ceux qui comptent encore sur les décharges pour les débarrasser de leurs vieux pneus usagés. Pourtant, depuis 2003, une directive européenne interdit la mise en décharge des pneus entiers.

Pour autant, il est également interdit de les abandonner en pleine nature ou de les faire brûler à l'air libre ! Il ne reste donc plus qu'une solution pour se débarrasser de ses pneus usagés : les faire reprendre par les producteurs et importateurs qui sont tenus d'assurer leur collecte et leur traitement. On fait le point.

Se débarrasser des pneus usagés : que dit la loi ?

Le Code de l'environnement est clair sur le sujet : "Il est strictement interdit d'abandonner, de mettre en décharge ou de brûler à l'air libre des pneus usagés. Afin d'éviter les nuisances créées par les dépôts et les risques d'incendie, les producteurs et les importateurs de pneus doivent assurer la collecte et le traitement des pneus usagés, soit au moyen de leur propre système, soit en déléguant cette activité à des organismes collectifs (collecteur, exploitant d'installation de traitement agréés)".

Conséquence directe de cette obligation de recyclage : les pneus neufs ont augmenté de quelques euros à l'achat afin de financer la valorisation de cette gomme.

Pneus usagés en décharge : quels risques ?

De par leur composition (mélange de caoutchoucs, acier et textiles divers), et bien qu'ils ne soient pas considérés comme déchets toxiques ou dangereux, les pneus usagés ne peuvent plus être déposés dans une décharge.

Et pour cause, pouvant devenir une source de nuisance pour cette dernière, ils ne peuvent être remis qu'à des professionnels autorisés à effectuer cette tache.

Ce n'est pas sans raisons si les décharges n'acceptent plus les pneus usagés :

  • en cas d'incendie, les dépôts de pneus usagés peuvent être dangereux pour la santé et l'environnement ;
  • les pneus peuvent provoquer une instabilité du sol de la décharge ;
  • la forme des pneus est propice à la nidification des rats et des moustiques ;
  • ils mettent du temps avant de se dégrader ;
  • ne pas les valoriser est considéré comme un véritable gaspillage, car ils ont un pouvoir calorifique très intéressant.

Auprès de qui se débarrasser de ses pneus usagés ?

Puisque désormais les pneus usagés ne sont plus acceptés dans les décharges et qu'ils sont soumis à une obligation de reprise par tous les professionnels de la filière, les détenteurs et consommateurs de pneus usagés doivent donc faire appel aux professionnels agréés.

Les professionnels soumis à cette obligation de reprise sont :

  • Les producteurs ou importateurs de pneumatiques, qui sont responsables sur le plan technique et financier du traitement des pneus usagés.
  • Les distributeurs (garages, centres autos...) doivent assurer une reprise gratuite des pneus. Ils sont chargés de les stocker avant de les remettre aux collecteurs de la filière.
  • Les collecteurs, tels que la société Aliapur, doivent se charger du ramassage, du regroupement, du tri ou du transport des déchets jusqu'aux installations de traitement.
  • Les exploitants d'installation de traitement qui, comme leur nom l'indique s'occupent des diverses méthodes de valorisation allant du recyclage à la valorisation énergétique en passant par leur utilisation pour les travaux publics.

Si jamais vous voyez vos pneus refusés, sachez que selon l'Article R543-152 du Code de l'Environnement : "Est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 3e classe le fait pour les distributeurs de ne pas procéder aux opérations de reprise des déchets de pneumatiques dans les conditions définies à l'article R. 543-142" .

Article qui impose "tout distributeur de reprendre gratuitement les déchets de pneumatiques dans la limite des tonnages et des types de pneumatiques qu'il a lui-même vendus l'année précédente."

Seconde vie pour ses pneus usagés

Une seconde vie sur les routes est possible pour nos pneus usagés :

  • réutilisation des pneus en tant que pneus d'occasion, si la limite d'usure n'est pas atteint ;
  • rechapage, c'est-à-dire remise en état des pneus usagés afin de pouvoir les monter à nouveau sur une voiture.

Valorisation de la matière du pneu entier ou en morceau :

  • utilisation pour des travaux publics mais aussi des travaux de remblaiement ou de génie civil ;
  • utilisation par les agriculteurs pour maintenir les bâches d'ensilage ;
  • transformation en granulat pour les terrains de sport, le bâtiment, les bitumes ou encore les murs anti-bruit.

Valorisation énergétique : utilisation comme combustible pour alimenter, par exemple, les fours de cimenterie, chauffage urbain ou autre chaudière industrielle.

Pour en savoir plus :

Pneus

Pneus : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles sur les caractéristiques et les usages
  • Des conseils sur l'achat et l'entretien
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Changer ou réparer ses pneus

Sommaire